retour à la médiathèque

mediatheque

paysage de la formation

système éducatif et de la formation – comparaisons internationales

TraitType

en Suisse et dans le monde

page en cours de construction

Vous trouverez déjà ici diverses références importantes, mais sa finalisation est planifiée pour mi-2023

ce qu'il faut comprendre

Il est souvent difficile de se représenter à quel point chaque pays a son propre système éducatif et de formation.
Les variations sont énormes, et enracinées dans l’histoire et la culture des régions : nombre d’années, découpages des niveaux, objectifs et type d’évaluation

Il a toutefois progressivement été mis en place des systèmes qui permettent de comparer au mieux les niveaux de pays à pays :

  • un système international élaboré par l’UNESCO dès le milieu des années 70: ISCED (EN) ou CITE en français 
  • un système européen élaboré dès 2008 sur la base du CITE (2011) : le EQF (EN) ou CEC en français – Cadre Européen des Certifications, qui fournit à chaque pays un cadre pour créer son propre CNC – Cadre National de Certifications  (→ explications officielles helvétiques)

ISCED / CITE

en français : CITE-Classification Internationale Type de l’Éducation

en anglais : ISCED-International Standard Classification of Education

L’objectif de cette classification internationale est d’offrir un moyen de comparer les systèmes éducatifs et de formation entre les pays. Elle a fait l’objet de plusieurs versions : la première, entre 1975 et 1979; la seconde, en 1997; la troisième (version actuelle), en 2011

On trouve sur → cette page wikipedia un précieux tableau de comparaison particulièrement des systèmes francophones : Belgique, France, Québec, Suisse

EQF / CEC

en français CEC-cadre européen des certifications

en anglais EQF-European Qualifications Framework

(→ autres langues)

Officiellement adopté par le Parlement européen et le Conseil européen le 2008-04-23, l’objectif du CEC est de pouvoir comparer tout le champ de l’éducation et de la formation; il couvre ainsi non seulement tout le champ de l’enseignement (de la primaire à l’université) mais également de la formation professionnelle

suisse
paysage CH delaformation2
Un univers complexe pour qui vient d'ailleurs — pour les Suisses aussi, en fait

En bref : en Suisse,  il est inscrit dans la Constitution, donc au niveau du pays, que la scolarisation est gratuite et ouverte à tous les enfants. Cependant, les 4 niveaux du système d’éducation (primaire + secondaire I + secondaire II + tertiaire) sont sous la responsabilité des cantons (et non pas de la Confédération): la structure et les dénominations peuvent ainsi changer pour chaque canton. Léducation obligatoire se mène en 11 ans; le degré préprimaire (“école enfantine” / “maternelle”) varie beaucoup selon les cantons

Les cantons décident par ailleurs librement quelle est leur langue officielle (→ constitution fédérale) et donc celle de l’éducation — comme le souligne un site de la Confédération, “le plurilinguisme est un élément essentiel de l’identité suisse

La Confédération quant à elle contrôle la formation professionnelle dont les “examens professionnels” (EP, menant à des brevets fédéraux) et les “examens professionnels superieurs“ (EPS, menant à des diplômes fédéraux)

EP : Examen professionel 
C’est le brevet fédéral, comme p.ex. le brevet FFA

“Bachelor” en Suisse (1)

europe
Glossaire de l education des adultes en Europe UNESCO Digital Library cover
125 p.

FEDERIGHI, Paolo (dir) & BAX, Willem &  BOSSELAERS, Lucien (1999). Glossaire de l’éducation des adultes en Europe. UNESCO Institute for Education / European Association for the Education of Adults

Existe aussi en EN : Glossary of adult learning in Europe

monde

Penseurs de l’éducation dans le monde

Entre 1993 et 2006, le Bureau international d’éducation (BIE) a publié une liste mondiale de quelque 100 Penseurs de l’éducation dans sa revue Perspectives , parmi lesquels Bloom, Claparède, Dolto, Ferrière, Freire, Korczak, Montessori, Piaget, Rogers, Vygotski… — avec parfois des noms plus inattendus

Le BIE a été fondé à Genève par des pédagogues en 1925.
Il a été dirigé pendant 40 ans par Jean Piaget.
Initialement privé, le BIE a rejoint l’UNESCO en 1969

→ accéder aux articles en ligne (FR, EN, parfois espagnol)
→ en savoir plus sur le BIE, y aller