qualité en formation
.
en Suisse et en Europe

Alors qu’une nouvelle version de la norme eduQua (20 ans déjà!) arrive en Suisse fin 2021 (adieu eduQua:2012, bonjour eduQua:2021), la dernière livraison (juin 2020) de la fameuse revue française Education Permanente s’interroge sur la qualité en formation

Cela fait pourtant 10 ans qu’avait été produite la norme internationale ISO 29990:2010 qui spécifiait les exigences de base pour les prestataires de services de formation dans le cadre de l’éducation et de la formation non formelles. Assez rapidement abandonnée, elle est depuis plus de 2 ans formellement remplacée par 1 nouvelle norme, et équilibrée par une seconde pour le champ de l’éducation formelle:

Mais le secteur de la formation résiste encore et toujours. Il est sans doute très intéressant de relire ce que disait de la qualité un pionnier de la formation de formateur en Suisse, Johnny Stroumza. C’était en 2000, au moment où arrivait eduQua. Johnny, qui connaît la qualité en tant qu’ingénieur nucléaire de formation initiale, faisait remarquer très justement qu’en formation,  “le ‘produit’ est lui-même responsable de sa qualité. Cela veut dire que l’utilisateur de la formation coproduit la qualité du résultat” (Le Temps, 26.08.2000

En instaurant, au 1er janvier 2022, une obligation de certification pour tous les prestataires de formation, la loi n’entérine-t-elle pas les limites des nombreuses démarches qui, depuis les années 1990, ont tenté de s’imposer pour contrôler la qualité de la formation ?

Les contributions réunies dans ce dossier d’Education permanente oscillent entre les enjeux de la nouvelle réglementation et les considérations attenantes aux concepts – abstraits et complexes – de qualité, d’efficacité et d’évaluation de la formation.

Ces questionnements s’entremêlent ; ils reflètent la tension entre les obligations faites aux prestataires de formation (comment s’approprier au mieux la nouvelle donne) et la réflexion critique de chercheurs et de praticiens à l’égard d’une normalisation porteuse de nombreuses ambiguïtés, mais aussi d’opportunités de remise à plat des pratiques et des méthodes.

Plus largement, les contributions permettent de prendre la mesure de la diversité des éléments qui concourent à l’efficience des processus organisés de formation, depuis les conditions d’accès jusqu’à la contextualisation des compétences acquises au sein des entreprises, en passant par l’ingénierie pédagogique.

EduPer202005 IntrouvableQuailteEnFormation - Qualité et formation : Suisse - Europe 2020

Education Permanente, n°223 (2020-2): L’introuvable qualité en formation

Avec notamment un article, signé Jean-Louis Berger, Matilde Wenger et Florinda Sauli, sur la qualité de la formation professionnelle duale en Suisse

Afin de comprendre la qualité d’une formation par les conceptions de ses acteurs, une étude a été conduite dans le contexte de la formation professionnelle duale en Suisse romande. Par des entretiens collectifs, ont été identifiés les aspects constituant cette qualité selon les apprentis, les enseignants et les formateurs en entreprise. Les résultats montrent la diversité des aspects de la qualité et en illustrent deux : l’articulation entre lieux de formation et les pratiques formatives.”

EduPer202005 IntrouvableQuailteEnFormationz1l1 - Qualité et formation : Suisse - Europe 2020
Retour haut de page
Copy link